Avant-propos:

Si vous comptez faire quelques longueurs dans ce qui fut la plus grande piscine au monde en 1901  ou connaître ma première expérience nudiste involontaire, vous êtes au bon endroit.

A toute personne n’ayant pas l’habitude de se balader nue dans les spas publics, je vous conseille vivement de lire cet article avant d’inaugurer votre plongeon dans la fameuse piscine/sauna/hammam Müllersches Volksbad à Munich.


Chapitre 1: Mes idées préconçues

Premièrement, je tiens à préciser que je n’ai jamais pratiqué le nudisme et encore moins le naturisme. Deuxièmement, je me représente et j’attends d’une piscine municipale qu’elle soit dotée de cabines individuelles, un côté femme et un côté homme, et de larges casiers (où déposer mes affaires) que je fermerai à l’aide de la clé-bracelet que je garderai pendant ma baignade. Je considère les vestiaires communs (entre filles) comme un lointain souvenir de mes cours de natation en classes primaires.

Chapitre 2: A la caisse

Collé à la vitre s’affiche un tableau immense référençant une multitude de tarifs. Matin, journée, temps dans l’eau, tarif soir, moins de 15 ans, carte abo, tu arrives moins de 1h30 avant l’ouverture… Bon la plus grosse différence de prix dépend si vous désirez un accès uniquement à la piscine (ou au sauna/hammam) ou bien aux deux. Je demande donc à la caissière un ticket piscine (plus de 15 ans, journée, moins de 4 heures dans l’eau, sans carte abo i tutti quanti). Et là elle me donne une carte. Une carte qui va ouvrir un portique un peu plus loin dans la hall d’entrée.

Chapitre 3: Le mur des décisions

Après ce portique, on se retrouve face à un mur couvert de petites boîtes (genre 20cm x 20cm x 25cm) portant des numéros et dont les clés sont attachées à des bracelets en plastiques (donc waterproof) de couleurs différentes.

Je prends une clé au hasard. Je suis obligé de verrouiller la petite boite pour en prendre la clé. Déjà là je trouve le système bizarre. J’ai l’impression d’être dans une épreuve de Fort Boyard. Puis je suis les flèches qui indiquent le numéro de ma clé -afin de me guider à ma cabine pensais-je. Et là je tombe nez-à-nez (c’est une expression hein) avec un monsieur tout nu. Bon, j’ai du me tromper de chemin. Je me retourne, et là une femme toute nue. En faite, il y a une dizaine d’hommes et de femmes nus qui m’entourent. Apparemment je suis dans un vestiaire mixte. Et là je comprends: ma clé n’ouvre aucune cabine, son numéro indique juste un casier dans un grand vestiaire unisexe qui ressemble à un immense hall. Je retourne au mur des petites boites. Et là je comprends que la couleur des clés à son importance. Je choisis donc une clé rouge, cabine privée, ça m’a l’air pas mal. Mais les clés rouges ne sont pas accessible avec ma carte (j’apprendrais plus tard qu’il faut payer un supplément de 1€ à la caisse pour accéder à ces cabines dites « de repos »). Bon je me rebats sur une clé blanche, vestiaire féminin. Après mettre perdue 7 fois dans un dédale d’étages et de couloirs (prenez un plan franchement), j’arrive dans un grand vestiaire style vintage avec moulures au plafond et casiers en bois sans verrou. J’y laisse mes affaires et me perds encore 4 fois pour atteindre le plus grand des deux bassins.imgp3181

En faite, ce que j’ai pris pour des « petites boîtes », sont des mini coffres forts dans lesquels on est censé déposer nos objets de valeur – puisque qu’il n’y a aucun casier à verrouiller au sein des vestiaires:

imgp3184
Le Mur des Décisions

Chapitre 4: La piscine en elle-même

Bon, il faut bien qu’on en parle. C’est pour ça que je suis venue quand même. Il y a deux bassins. Un petit de 18m sur 11m qui était réservé aux femmes au siècle dernier et qui aujourd’hui est mixte. Une sorte de pataugeoire géante. Il y a aussi un plus grand bassin long de 31 mètres avec une eau un peu plus froide. Quand on est habitué à faire ses longueurs dans une piscine de 25 mètres ou en piscine olympique, le 31 mètres est un peu déstabilisant au début, mais s’avère vite agréable.

Le plafond, et l’architecture en général; de style Art Nouveau, sont magnifiques. La piscine est bordée sur 2 étages de jolies cabines rétro en bois individuelles (celles où je pensais me changer), qui sont appelées « cabines de repos ». Personnellement, je préfère me changer dans une cabine individuelle et me reposer en public,mais bon, ce n’est pas chez moi.

photo-6412210

Chapitre 5: La grand-mère et le vestiaire

Voilà; le moment que je redoutais est arrivé. Je dois me mettre nue devant des enfants, 3 ou 4 femmes d’à peu prés mon âge et une grand-mère. Je fixe mes pieds et je me fais super discrète lorsque la grand-mère (nue) m’accoste (moi-même étant nue); et me sors :

« Ah! A votre âge on a encore un corps bien tonique! Moi j’ai beau nagé presque tous les jours, il n’y a plus rien à faire. »

Merci madame, mais je suis un peu toute nue et gênée; on peut en parler après peut-être non? Ou avec une culotte au moins? Mais non; elle continue, et ajoute:

« C’est marrant cette manière de s’épiler! »

Euuuh?! Est-ce que vous pouvez éviter, chère gentille grand-mère en tenue d’Eve, de venir discuter de ma situation pileuse là tout de suite?

Chapitre 6: Pourquoi c’est mieux tout nu

Un peu sonné par mon expérience, j’ai enquêté auprès de mes amis allemands.

Premièrement, il est OBLIGATOIRE d’être nu dans les saunas et hammam en Allemagne, et ce pour raison hygiénique. Parler de « nudisme » ou « naturisme » dans ce cas est donc un abus de language. Il n’y a pas dans la nudité requise au sein des saunas (et hammam) une volonté de revendiquer une idéologie ou un mode de vie, seulement une mesure hygiénique. En effet, la chaleur et l’humidité y favorisent la prolifération et la dissémination de microbes et de germes, comme les infections sexuellement transmissibles suivantes: la trichomonase, la chlamydia et le gonocoque (aussi bien chez l’homme que chez la femme, qui peuvent entraîner rougeurs, démangeaison, miction douloureuse, perte contenant du pus…). Sans maillot, l’air sec et chaud contribue au contraire à la disparition de ces microbes très sensibles à l’extrême déshydratation.

On se déshabille déjà plus facilement quand on sait tout ça, non?

Deuxièmement, comme la plupart du temps les saunas sont mixtes, hommes et femmes se voient nus. Quel est donc l’intérêt de faire une différence avant ou après dans les vestiaires? Ils vont quand même se voir nus, alors bon, on n’est plus à ça près.

Pour les raisons précédente, il est de bon sens en Allemagne de se rendre nu (avec une serviette) dans un sauna. Il se peut donc que ce ne soit pas clairement indiqué à l’entrée. On peut aussi y voir de temps à autre « Textilfreie » (sans textile) ou « FKK ». Ce thème -FKK, est abordé dans un autre article. Mais vous pouvez d’ores et déjà vous déshabillez à la vue de cet acronyme.


Adresse:
Müller Volksbad München
Rosenheimer Straße 1


Alors avant que vous tentiez l’expérience à votre tour, je vais répondre à vos questions:

  • Oui, les vestiaires mixtes existent
  • Non, une cabine individuelle n’est pas la norme
  • Oui, tout le monde prend sa douche tout nu à 50cm de distance
  • Oui, tu peux te changer entre une grand-mère et des petites filles
  • Non, on ne peut pas se baigner tout nu dans la piscine (plus maintenant du moins)
  • Oui, il est OBLIGATOIRE d’être nu dans les saunas (pour raison d’hygiène)
  • Oui, il est donc impératif que vous preniez une serviette avec vous
  • Non, on ne peut pas poser ses fesses nues directement sur les bancs en bois du sauna
  • Oui, il y a une soirée sauna réservée aux femmes
  • Oui, le surveillant vous expulsera du sauna si vous n’êtes pas entièrement nu
  • Non, vous ne serez pas remboursés si vous vous plaignez que l’on ne vous avait pas averti qu’il fallait être nu

 

 

Publicités